À propos de ski de fond.

Le Plateau de Beauregard.

Un magnifique plateau de ski nordique, bénéficiant d’un excellent enneigement, et d’une faune très riche qui permet de croiser des chevreuils, des lièvres, hermines et fouines, des renards, et le fameux Tétras lyre…

Bien sur les grands rapaces Savoyards survolent le plateau , La Buse et l’Aigle , le Gypaète barbu sont fréquemment observés.

Coup de cœur : très beaux et anciens chalets d’alpage, points de vue à 360° sur La Tournette , le lachât de Thônes; la Clusaz, les Aravis, le Mont Blanc !

Ski de fond sur la piste d'accés

Ski de fond sur la piste d’accés

 

Texte emprunté sur le site de Maurice Magnificat…

Sport de nature et de Santé par excellence, le ski de fond au plus haut niveau est un sport de « combat » où le Courage, le Dépassement de soi et le Respect sont des valeurs essentielles.

Pratiqué en style classique (pas alternatif) dans des traces ou en style libre (pas de patineur) sur des pistes lissées, le ski de fond donne accès à des sensations nouvelles de glisse.

Cette discipline associe l’engagement physique et la recherche d’économie sur des terrains variés.

Activité de pleine nature dans sa pratique de loisir, elle se rapproche des stations et des villes pour la compétition.

C’est une discipline olympique qui appartient à la Fédération Internationale de Ski (FIS).

 

Classique ? Skate ?

Apparut dans les années 80, le skate (ou pas de patineur) est maintenant le style le plus répandu et le plus pratiqué.

Il est cependant très physique et il est difficile, sans prendre de cours, je pense, d’acquérir un geste permettant d’apprécier au mieux la glisse recherchée.

La pratique de se style nécessite un damage avec un plan lisse impeccable et un fond plutôt compact.

Le style ancestral du ski de fond est le classique.

Le geste s’apparente à de la marche mais en déséquilibrant son corps vers l’avant, on crée le glissement des skis, parallèlement. La zone centrale du ski comportant des écailles (ou du fart d’accroche pour les spécialistes) permet le déplacement seulement vers l’avant. C’est le style qui demande le moins d’effort, un geste plus naturel et permet une adaptation de sa vitesse en fonction de son niveau physique et du dénivelé. Les traces de classique creusées lors du damage facilite le déplacement et guide le skieur ; mais le style classique permet une plus grande liberté. En effet, muni de skis « nordic back-country », plus large que ceux de compétitions et avec des écailles fines, vous pouvez vous balader partout hors des pistes, en forêt, dans la poudreuse et malgré tout apprécier la glisse et la vitesse en descente.

Alors laissez tomber les raquettes et prenez des skis de fond ! Et ne vous habillez pas comme en ski alpin, vous allez avoir vite chaud… un collant c’est suffisant et vous serez plus léger !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s